ArcelorMittal: trois blessés parmi les métallos venus manifester à Namur 20.03.2013

 

Ce même 20 mars 2013 sur des claviers en Belgique et en France des Anonymous

étaient en train de manifester sur le net en bloquant le site d'Arcelormittal...

 

Clic lien pour voir capture écran attaque site Arcelormittal:

//www.nerfs-d-acier.info/blog/photos-cat-540752-1948755704-anonymous_vs_arcelormittal_20_mars_2013.html

 

 

 

ArcelorMittal Liège:

trois blessés parmi les métallos venus manifester à Namur 20.03.2013

 

500 travailleurs d'ArcelorMittal sont partis vers 10H00 du Centre acier de Flémalle. Les cars de métallos, escortés par la police, sont arrivés vers 12h20 à Namur. Ils ont défilé dans le centre de Namur. Une délégation a été reçue par les parlementaires wallons. Certains travailleurs ont tenté de forcer le barrage, les forces de l'ordre ont utilisé des autopompes. Le dispositif des forces de l'ordre a été levé peu après 15h. Bilan: trois blessés parmi les manifestants.


Les délégués rappellent que le rapport de la Task force est toujours bien prévu pour la fin du mois de mars. Comme l'échéance approche, le but de leur action de ce mercredi  est de se rappeler aux bons souvenirs des politiques et de mettre un nouveau coup de pression.

Les métallos se sont rassemblés à 12h20 devant la caserne des pompiers. Sous la grêle, le cortège des sidérurgistes liégeois est passé devant la gare, a longé le parc et la Sambre, est passé sur le pont de l'Evêché et a longé la Citadelle pour arriver au parlement wallon. Des délégués ont été reçu par les parlementaires.
 
Des manifestants ont lancé quelques projectiles et de la peinture rouge sur les forces de police. Après les discours, suite à l'arrestation d'un manifestant, des métallos ont arraché des poteaux et tenté de forcer le barrage. Les policiers ont répliqué avec leurs autopompes. Un manifestant a été arrêté puis relâché et les délégués syndicaux ont fait le forcing pour faire rentrer les métallos dans les cars. On dénombre trois blessés parmi les manifestants.
 

Les travailleurs étaient venus mettre la pression sur le gouvernement wallon pour rappeler qu'il faut maintenir une sidérurgie complète, à Liège, avec du chaud et du froid. Les syndicats avaient annoncé qu'ils seraient fermes, mais sans violence. Malheureusement les esprits se sont un peu échauffés à la fin.  Rien à voir avec la dernière manifestation du 29 janvier dernier à Jambes mais 3 autopompes et plus de 180 policiers ont été déployés. L'important dispositif policier a été levé vers 15h15.

Une prochaine manifestation des ouvriers d'ArcelorMitall est prévue le 30 mars à Liège.

 

RTBF

 

Arrestation d'un métallo

 

 

 

 

 




22/03/2013

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres