Aux politiques: J'vous dirai pas merci...mais si

 

 



Le 9 octobre 2012, Nerfs d'Acier revenait malheureusement parce qu'une crise "presque sanglante" venait secouer "Chertal", le chaud de Liège. La sidérurgie a été durement touchée, plus dirais-je. Mais à quoi bon les mots "assassiné", "meurtrir", "silence" ou encore "trahison".

 

En janvier 2013, Chertal fermait ses portes, des barbelés étaient installés, en bas et en hauts des grilles. Alcatraz made in direction ArcellorMittal ! Les métallos ont vu leurs badges désactivés n'ayant même plus la possibilité de rentrer dans l'usine pour aller rechercher quoique se soit ou comble de l'ironie pour se rendre au bureau syndical encore actif.

 

Puisque de nouveau, de manifestation, en lutte avec les forces de l'ordre... des blessés en hurlement devant le parlement; devant les "crasses" internes syndicales, rouges grenadine ou vertes pomme se trompant encore (et encore, c'est récurrent) de cible ou de menace et j'en passe pour ne pas éclabousser mon écran, que reste t-il de notre cher laminoir?

 

du silence.. et encore du silence

 

Nous sommes le 19 avril 2013 et dans trois semaines (on reparlera des dates, hein...) les hommes politiques auront terminés de jouer aux dés, la chemise de cette pauvre sidérurgie liégeoise.

 

Comme le bilan aura été lourd de conséquences de leur incompétence.. (indulgence?)

 

Soit, comme dirait l'autre, j'irai cracher sur leur tombeau s'ils échouent et s'ils réussissent pour une fois sur leur p..... de mandat, je leur dirai pas merci parce qu'ils auront enfin fait leur boulot. Il ne faudrait pas qu'ils oublient ces messieurs de la haute, que pendant qu'ils "négociaient", un gars a perdu un oeil, d'autres se sont suicidés, quelques-uns ont divorcé, des gosses ont donc plus de foyer. Je dirais pas "merci" mais "la prochaine fois allez à l'essentiel au lieu de vous renifler le derrière pour savoir qui met du Chanel!". Nous on n'a pas les moyens d'attendre vos politesses pour payer nos factures et bientôt "nous", on puera la misère.

 

La seule chose qu'il ne faut pas que vous perdiez de vue c'est que si vous vous plantez; plus de chômeurs à payer. Ha non! J'oubliais.. plus de SDF à piquer.

 

Pour les travailleurs d'ArcelorMittal, pas de compassion, rendez leur ce que l'autre voleur à pris. Ils ne demandent pas de traitement de faveur, simplement de faire leurs huit heures dans le bruit et la chaleur, dans la graisse et les odeurs, dans le danger et l'acier, c'est leur vie, leur métier. Rendez leur ce qu'on leur a volé !

 

J'vous dirai pas merci... mais j'irai p t'être voter cette fois-ci !

 

Nerfs d'Acier

 

 

Clic lien:

//www.nerfs-d-acier.info/blog/lire-article-540752-9859299-arcelormittal___trois_semaines_pour_prendre_une_de.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 



19/04/2013

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres