Le Papa des Indignés, Stéphane Hessel nous a quitté

 

Le Papa des Indignés

Le résistant et écrivain 

Stéphane Hessel nous a quitté

 

Stéphane Hessel

 Stéphane Hessel© Baltel / Aurélie Lamachère / Sipa

 

Au revoir Monsieur Hessel, puissiez-vous reposer en paix après ces longues luttes.

Puissions-nous tenter marcher dans vos pas...

Et jusqu'à votre âge savoir encore nous indigner comme vous nous l'avez montré

Je ne vous promets rien, je peux juste vous dire Monsieur que je n'oublierai pas...

je n'oublierai pas en partant au combat, ce que vous nous disiez à propos de la paix

c'est ensemble que nous devons marcher, ensemble que nous devons dialoguer

comprendre les leçons du passé pour pouvoir avancer

Merci, bon voyage, papa des Indignés, Résistant pour l'éternité..

 

Nerfs d'Acier

 

Hommage à mon ami
Stéphane Hessel
ce grand homme

Par Danier Salvatore Schiffer 

Le Point.fr - Publié le27/02/2

 

Une longue et fidèle amitié liait Daniel Salvatore Schiffer à Stéphane Hessel. Le philosophe adresse un émouvant hommage à son compagnon d'arme.

 

C'est avec une immense tristesse, un indicible chagrin, que j'apprends, bouleversé, la disparition, ce mercredi 27 février 2013, de ce grand homme, à tous égards, que fut, Stéphane Hessel ancien combattant de la France Libre aux côtés du général de Gaulle et miraculeux rescapé du camp de concentration de Buchenwald, avant que d'avoir été le précieux rédacteur de la Charte du Conseil national de la Résistance ainsi que de la Déclaration universelle des droits de l'homme. La perte de cet incomparable et généreux humaniste, esprit aussi éclairant, sur le plan philosophique, qu'éclairé, au niveau éthique, laissera, bien sûr, un vide désormais difficile à combler, même si nul n'est certes irremplaçable, au sein de l'intelligentsia française et internationale.

 

 

Mais si je souhaite lui rendre ici un sincère et très personnel hommage, par-delà ses innombrables mérites et l'avalanche de louanges qu'anonymes comme célébrités ne manqueront bien évidemment pas de lui réserver, à juste titre, en ces heures de deuil quasi national, c'est que je conserve, de cet être d'une rare noblesse d'âme comme d'une exquise élégance morale, le plus beau, le plus ému et le plus reconnaissant à la fois des souvenirs : Stéphane Hessel, dont je ne vanterai jamais assez la bonté tout autant que la lucidité, fut, en effet, de tous les combats, aux côtés de son ami Edgar Morin notamment, que j'ai menés, ces derniers mois et aux quatre coins de la planète, au seul nom des droits de l'homme, de l'inaliénable liberté de pensée comme de parole, en faveur des opprimés.

Un homme de tous les combats

Ainsi n'hésita-t-il jamais un seul instant lorsque je lui demandai, le plus souvent de vive voix, de signer les diverses pétitions, en y apportant tout le poids comme le prestige de son nom, que j'y ai alors lancées afin de soutenir, de par le monde, les victimes de la dictature politique ou de la tyrannie religieuse : de Sakineh Mohammadi-Ashtiani (jeune femme iranienne menacée de lapidation, pour un présumé adultère, par l'abominable régime théocratique de Téhéran) à Ioulia Timochenko (ex-Première ministre d'Ukraine croupissant aujourd'hui, pour un non moins hypothétique délit de corruption, dans une infecte geôle), en passant par Hamza Kashgari (jeune blogueur d'Arabie saoudite menacé de pendaison par cette barbare et obscurantiste loi coranique de la charia toujours, pour un inoffensif tweet à l'encontre du prophète Mahomet). Et je pourrais multiplier, ainsi, les exemples, notamment en faveur des condamnés à mort, que ce soit aux États-Unis ou en Chine.


Car, pour ce vieil homme (quatre-vingt-quinze ans) à l'esprit éternellement juvénile et donc, comme tel, resté authentiquement jeune, il n'y avait pas d'âge, effectivement, pour se révolter ou mieux encore, paraphrasant là le titre même de son livre le plus célèbre, pour s'indigner. Aujourd'hui donc, en ces heures de profonde douleur pour toute conscience humaine, je pleure moi aussi, comme la France tout entière et, plus généralement, le monde civilisé, mon ami Stéphane Hessel, qui me fit l'infini honneur, en ces dernières années de son exemplaire vie, de m'accorder ainsi, toujours fidèles et intactes, sa confiance morale comme son estime intellectuelle. À lui, à cet homme rare et qui avait mieux compris que quiconque l'importance de pratiquer le Bien envers l'Autre (au sens où Emmanuel Levinas, mon maître spirituel, l'entendait), mon immortelle gratitude.

 

Adieu, mon très cher et grand Stéphane !

Click here to find out more!

 

* Philosophe, auteur de "La philosophie d'Emmanuel Levinas - Métaphysique, Esthétique, éthique" (PUF)), professeur de philosophie de l'art à l'École supérieure de l'Académie royale des beaux-arts de Liège et professeur invité au "Collège Belgique", sous l'égide de l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique et le parrainage du Collège de France.

 

 

Clic lien pour documents à la gauche de page "audio":

//www.rts.ch/info/culture/4694216-le-resistant-et-ecrivain-francais-stephane-hessel-est-mort.html

 

 

autres liens:

//www.lesoir.be/198510/article/culture/livres/2013-02-27/l%E2%80%99ancien-r%C3%A9sistant-et-%C3%A9crivain-st%C3%A9phane-hessel-est-mort

 

//www.lepoint.fr/culture/stephane-hessel-est-mort-indignez-vous-27-02-2013-1633420_3.php

(Vidéo premièr passage télévision de Monsieur Hessel)


//www.nerfs-d-acier.info/blog/lire-article-540752-9781582-video__leur_dette__notre_democratie__stephane_hess.html



27/02/2013

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres